Ok, la semaine 2 n'est pas tout à fait finie puisque j'ai commencé un dimanche... mais là j'ai envie de partager mes aventures de la semaine.

Tout d'abord, je suis contente d'en avoir parlé autour de moi. La personne, qui avait fait un commentaire négatif, m'est revenu indirectement sur le sujet. Consommez moins ça a quand même du sens, elle me parle de budget, démarche que j'ai déjà faite il y a quelques années, et quand je réponds "coupe dans les achats" je la sens émotive, elle justifie tout ce qu'elle fait comme étant "nécessaire". Je me retrouve, il y a quelques années quand j'ai choisi de consommer moins et mieux... c'est drôle comme il a fallu que j'aille dans un extrême pour me faire "entendre". Je me demande si consommer moins, dans une société de surconsommation et de paraître n'est pas vu comme étant, au mieux une marginalité, au pire de l'avarice. J'aime cependant l'idée des graines semées qui germeront (ou pas) mais qui auront amené un peu de réflexions.

Les tentations :
Cette semaine a été plus difficile, j'ai encore beaucoup de sous en poche (conséquence directe ou hasard ?), je suis également dans un période où je ne me sens pas si bien, j'ai envie/besoin de me faire du bien, et là c'est un défi de me satisfaire sans acheter et/ou dépenser. Je me suis fait offrir un café chez une amie, beau moment pour moi qui court toujours après le temps... il a parfaitement comblé mon besoin de me gâter.

J'ai également invité une amie à venir boire un verre à la maison, plutôt que de se rencontrer au café. On a tellement aimé qu'on va refaire ça avec nos familles respectives. Quand je vivais en France, il me semble que je recevais plus, ici, je vois mes amies plutôt à l'extérieur de nos maisons.

J'ai cousu, je résiste à ne pas aller au magasin de tissu acheter ce qui me manque pour la courtepointe (patchwork) de mon amie (cadeau en préparation).  Comme je m'y refuse, je suis obligée de faire preuve de créativité... et ça c'est pas toujours mon point fort.

Jeudi soir épicerie, Minimiss a moins réclamé, moins de cochonneries aussi. Cela voudrait-il dire que sans m'en rendre vraiment compte, je dis oui souvent ? ça donnerait aussi un sens à l'argent qui est encore dans mes poches.